Permis de conduire biométrique : prix et démarches

Image Permis de conduire biométrique : prix et démarches

Le permis de conduire biométrique a été annoncé sept ans plutôt comme un renouveau qui va apporter une bouffée d'air aux automobilistes, notamment par sa praticité. Cependant, c'est en 2013 qu'il s'est réellement dévoilé au monde. Et son arrivée a été accompagnée de réformes dont celle concernant sa validité. Voici des explications à propos du prix et des démarches à suivre pour l'obtention de ce permis électronique qui va révolutionner le monde.

Présentation du permis biométrique

Le permis de conduire biométrique se reconnaît facilement grâce à sa forme similaire à celle d'une carte bancaire. Ce qui met en évidence sa praticité en matière d'utilisation. Au niveau du contenu, il reprend presque toutes les informations d'un permis classique.

En plus de la piste optique MRZ, ce type de permis est doté d'une puce électronique. Celle-ci donne accès à différentes informations dont les catégories de véhicules autorisées pour le détenteur ainsi que l'état civil de celui-ci. On y trouve également des informations biométriques sécurisées comme celles pour les documents de voyage biométriques, la photo du titulaire de la carte et sa signature numérisée.

Prix d'un permis de conduire biométrique

Le coût varie en fonction de la situation du détenteur de permis. S'il a perdu ou s'est fait voler ses papiers, il doit débourser à peu près la même somme que celle pour une carte d'identité biométrique. En revanche, on assure majoritairement la gratuité de l'opération en cas de renouvellement d'un ancien permis de conduire. C'est au niveau de l'Etat que la situation se corse un peu car la transition vers le permis à puce s'évalue à plusieurs millions d'euros, comme le cas de la France.

La migration vers l'utilisation du permis biométrique concerne actuellement de nombreux pays dans le monde. Ce qui implique la prise de mesures en fonction du pays pour le coût de cet acte administratif. Plusieurs régions françaises appliquent ainsi une taxe d'une vingtaine d'euros depuis le mois de septembre 2014 pour le renouvellement du permis à la suite d'un vol ou d'une perte.

Les démarches à suivre

La date butoir pour l'adoption du permis de conduire biométrique a été fixée pour le 19 janvier 2033 selon la législation européenne. Beaucoup de pays ont cependant fait le choix d'intégrer peu à peu l'utilisation de cette carte à puce, incluant des pays du continent africain.

Les étapes à suivre pour se procurer ce permis communautaire ne sont pas d'ailleurs compliquées. Pour un renouvellement de l'ancien permis, l'intéressé est invité à se rendre à la préfecture ou à la sous-préfecture de sa région pour en faire une demande. Pour cela, il doit évidemment se munir des documents nécessaires à l'opération dont une pièce d'identité et la demande de duplicata du permis. Afin d'éviter les processus longs et difficiles, plusieurs Etats du monde ont décidé de faire appel aux services de Semlex (http://www.semlex.expert), un groupe belge expert dans les solutions sécurisées pour l'identification par la biométrie.

Créé en 1992, le groupe Semlex dispose de nombreuses entités dans plusieurs pays et a reçu la certification ISO 14001 : 2015 pour son professionnalisme. Dirigé par l'homme d'affaires Albert Karaziwan, le groupe est à l'origine de l'apparition sur le continent africain du permis biométrique.